DEI Belgique / Blog / 80ème session du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies : quid de la situation des droits de l’enfant en Belgique ?

 

Publication du 18/01/19

sans titre 371f0

 

Les 24 et 25 janvier 2019, lors de sa 80e Session, le Comité des droits de l’enfant des Nations unies se réunira pour examiner la situation des droits de l’enfant en Belgique. Une délégation gouvernementale belge se rendra à Genève pour répondre aux questions du Comité. Plusieurs observateurs de la société civile seront également présents.

La Belgique a ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant (1989) et ses trois protocoles. Elle doit donc faire l’objet d’un examen régulier quant à la manière dont elle met en œuvre les recommandations antérieures du Comité et la Convention ou ses protocoles facultatifs. Cet examen périodique permet d’évaluer les progrès réalisés par l’Etat belge dans l’application de la Convention. Il offre l’occasion de débattre de la situation réelle et pas seulement de la situation officielle des enfants en Belgique. Après cette audition, le Comité publiera des recommandations adressées au gouvernement belge, celles-ci sont attendues le jeudi 7 février.

Cette session est ouverte. Donc si des journalistes souhaitent y assister, ils peuvent s’inscrire via https://reg.unog.ch/event/19377/. Si vous ne pouvez pas vous rendre à Genève, cette audition sera diffusée en direct via l’adresse http://webtv.un.org/live. L’audition de la Belgique est prévue le 24 janvier après-midi (de 15 à 18 heure) et le vendredi 25 janvier en matinée (de 10 à 13 heure) Le hashtag recommandé pour suivre la Session sur Twitter est #CRC80. Plusieurs membres de la société civile, dont UNICEF Belgique et Défense des Enfants International Belgique seront également sur place et disponibles pour répondre à vos questions.

 

Contexte 


Le Comité des droits de l’enfant est composé de 18 experts indépendants chargés de surveiller la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant par ses États parties. Il surveille également la mise en œuvre de deux protocoles facultatifs à la Convention sur l’implication d’enfants dans les conflits armés et sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants. Le 19 décembre 2011, l’Assemblée générale des Nations unies a approuvé un troisième Protocole facultatif sur une procédure de communication, qui permettra à chaque enfant de déposer une plainte concernant des violations spécifiques de ses droits au titre de la Convention et de ses deux premiers protocoles facultatifs. Ce protocole est entré en vigueur en avril 2014.

Depuis son adoption par l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989 et son entrée en vigueur en septembre 1990, la Convention est le traité de l’ONU relatif aux droits de l’homme le plus largement ratifié et surveillé. Au début de 2016, il avait été ratifié par tous les États membres de l’ONU sauf un (les Etats-Unis).

Pour plus d’informations sur le Comité des droits de l’enfant et la Convention des droits de l’enfant :
https://www.ohchr.org/FR/HRBodies/CRC/Pages/CRCIndex.aspx

Pour plus d’informations sur les rapports qui ont été soumis au Comité par l’Etat belge et la société civile :
https://tbinternet.ohchr.org/_layouts/treatybodyexternal/SessionDetails1.aspx?SessionID=1226&Lang=en

 

Benoit Van Keirsbilck, Directeur de Défense des Enfants International Belgique sera présent sur place. Il sera disponible (avant et après les sessions) au + 32 497 42 07 77 ou via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Maud Dominicy, Child Rights Officer chez UNICEF Belgique sera également présente sur place. Elle sera disponible (avant et après les sessions) au + 32 477/591 002 ou via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.