Éducation en droit de l’enfant


DEI élabore des outils pédagogiques, organise des formations en droits de l’enfant et met à disposition son expertise au profit des autorités belges et internationales. 

L’action de l’organisation s’inscrit dans une démarche d’éducation permanente (l’association est d’ailleurs agréée comme telle par la Fédération Wallonie-Bruxelles), ce qui a nombre d’implications au niveau de la manière d’aborder la poursuite de nos objectifs.

DEI entend faire progresser la connaissance et le respect des droits de l’enfant dans la société, ce qui comporte de nombreuses implications : il s’agit sans doute d’abord d’informer sur les droits existants mais bien plus de créer une culture de débat et discussion autour des droits de l’enfant (qui est loin d’être une notion monolithique). Dans bien des domaines, les pratiques et législations doivent évoluer, il faut susciter une prise de conscience de l’existence de droits fondamentaux dont les enfants sont titulaires, ce qui implique une évolution des mentalités.

L’action d’éducation permanente de DEI s’appuie bien sûr sur un certain nombre de principes juridiques en droit belge et international, mais surtout sur la nécessité de permettre à tous les acteurs de la société de s’approprier ces savoirs, principes, standards pour construire leur propre perception, avis, position. Il s’agit de donner à chacun la capacité d’agir, les outils pour pousser la réflexion plus loin, pour mieux comprendre des notions parfois complexes, dépasser des lieux communs, fuir les « simplismes », analyser la société et se forger une opinion en pouvant intégrer les différents aspects d’une question.

Pour ce faire, DEI est à l’écoute de la société, participe à différents lieux de débat et de discussions (des lieux « spécialisés » comme la Coordination des ONG pour les droits de l’enfant, le Centre interdisciplinaire en droits de l’enfant, mais aussi des lieux « tous publics » où des discussions, débats, sont organisés avec des personnes qui partent de leur propre expérience) ; l’association se veut accessible et se laisse interpeller (nous recevons souvent des questions sur les droits de l’enfant, auxquelles nous répondons en fonction de nos moyens, ou que nous réorientons vers des instances spécialisées s’il y a lieu, comme les Services droit des jeunes) pour percevoir les débats et questions qui se posent et en tenir compte dans notre activité d’éducation permanente.

Outils pédagogiques


Cette philosophie d’action se retraduit par la réalisation d’outils pédagogiques, qui se veulent des « facilitateurs » du passage de l’information et de la création de débats, discussions. La réalisation de ces outils se fonde sur une méthodologie participative : le thème est choisi en fonction des priorités du moment, des interpellations que nous recevons, des débats auxquels nous participons ; la réalisation elle-même repose sur des consultations et récoltes d’informations les plus larges possibles ; elle a pour but de rendre des notions parfois complexes, accessibles à un public de « non-initiés » ; enfin, l’outil est testé avec quelques « groupes de référence » avant d’être mis à la disposition du public.

Plusieurs jeunes stagiaires ou travailleurs de l’association contribuent à l’élaboration de ces outils pédagogiques, ce qui est une excellente formation pratique, bien entendu sous la supervision des permanents. Un comité d’accompagnement a également été créé pour assister à l’ensemble de ce processus et garantir que les fiches soient pertinentes, accessibles et utiles.

Chaque année, DEI réalise donc des outils pédagogiques expliquant les différents droits de l’enfant et permettant à un public adulte, professionnel (enseignants, éducateurs) notamment engagé dans un travail avec ou concernant les enfants de pouvoir aborder ces thèmes. Ces outils servent à sensibiliser, former et éduquer sur les droits de l’enfant. Chaque fiche pédagogique contient une partie théorique, qui vise à doter les professionnels des ressources nécessaires pour aborder le sujet de façon sérieuse et argumentée dans un langage et avec une approche accessible à tous, ainsi qu’une partie pratique pour permettre l’éducation et la sensibilisation autour de la problématique abordée. L’objectif est de faciliter les interventions au cours de formations ou de séances de sensibilisation et donc de favoriser les animations et formations sur les droits de l’enfant.

Plus d’infos

Organisation de formations en droits de l’enfant


Dans le cadre de sa fonction d’éducation DEI forme également des adultes sur les droits de l’enfant et les stratégies de promotion de ces droits. Parmi ces initiatives nous pouvons mentionner le « Certificat interdisciplinaire en droits de l’enfant », une formation qui propose aux acteurs de l’enfance des outils, des savoirs et des méthodes pour intégrer les Droits de l’enfant dans les pratiques professionnelles. Le programme fait interagir des professionnels de l’éducation, ainsi que des acteurs de terrain qui appartiennent à des disciplines variées. Les apports théoriques des différentes disciplines sont complétés par des études de cas, des jeux de rôles et des débats. Un travail personnel basé sur l’analyse de la pratique professionnelle est élaboré au fur et à mesure de la formation.

DEI collabore également à l’organisation de l’Université d’été en droits de l’enfant en partenariat avec l’Institut Universitaire Kurt Bosh (IUKB, Suisse), l’Institut International des droits de l’enfant (IDE, Suisse), le Ministère de la Famille du Grand-Duché du Luxembourg et le Centre interdisciplinaire en droits de l’enfant (CIDE, Belgique). Il s’agit d’une formation universitaire continue qui a pour but de sensibiliser les participants à une culture générale des droits de l’enfant et d’analyser les multiples implications de la Convention des droits de l’enfant sur les pratiques professionnelles. La formation s’adresse à des professionnels travaillant dans un domaine en lien avec l’enfance et la jeunesse (travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues, juristes, enseignants...) et à des étudiants en fin de formation. Les sessions annuelles (ou bisannuelles) de l’Université d’été comprennent des interventions théoriques tout comme des travaux pratiques. Elles incluent entre autre des activités culturelles et conviviales visant à stimuler la communication et l’interaction entre les participants et intervenants.

Ces dernières années, l’Université d’été a été organisée sur les thèmes suivants :

- 2006 : Une culture générale des droits de l’enfant en Suisse
- 2007 : Citoyenneté et la participation de l’enfant au Grand-Duché du Luxembourg
- 2008 : La violence envers les enfants en Suisse
- 2009 : Enfance et pauvreté en Suisse
- 2011 : Droits de l’enfant et médias en Belgique

L’Université d’été 2012 autour des droits de l’enfant, a pris la forme d’un voyage d’étude enrichissant et dynamique, intitulé « La Caravane des droits de l’enfant ». Au cours d’une semaine itinérante, la Caravane s’est arrêtée dans plusieurs villes. Elle a permis de découvrir les institutions interétatiques de l’Union Européenne, du Conseil de l’Europe, et des Nations Unies. Ce voyage a été ponctué par des rencontres exclusives avec d’éminentes personnalités. Encadrés par des ONG, les participants ont pu analyser les liens qui existent et qui pourraient être renforcés entre les différentes institutions et le monde associatif œuvrant dans le domaine des droits de l’enfant. La Caravane des droits de l’enfant a pour objectif de sensibiliser les participants aux droits de l’enfant, de faire découvrir et comprendre la manière dont les droits de l’enfant sont garantis et mis en oeuvre par les mécanismes européens et internationaux et de confronter théorie et pratique, notamment à travers des méthodes pédagogiques variées. Forte de cette première expérience, la Caravane des droits de l’enfant est revenue pour une nouvelle édition en septembre 2015. Toutes les informations sur ce projet sont présentes sur la page consacrée à l’événement.

DEI est enfin régulièrement sollicité pour donner des formations sur différents thèmes et à différents publics : collaborations aux formations organisées par Jeunesse et Droit à destination de travailleurs sociaux, formations données dans le cadre de la Plate-forme sur les droits de l’enfant dans la coopération au développement à des futurs coopérants,…

C’est également le cas au niveau international comme par exemple :

- Sessions de formation et de sensibilisation aux droits des enfants dans la justice pour mineurs organisée par le Secrétariat international de DEI à Genève à l’attention des défenseurs des droits de l’enfant de DEI.

- Formation sur la justice des mineurs pour les membres de DEI-Palestine, des travailleurs sociaux, des policiers, procureurs, juges pour enfants palestiniens.

Publications


DEI a publié en collaboration avec d’autres associations des livres concernant les droits de l’enfant.

LES DROITS DE L’ENFANT EXPLIQUES AUX GRANDS

Les droits des enfants c’est un texte juridique ardu et peu accessible à un large public. Fidèle à sa mission d’éducation permanente, DEI-Belgique a entrepris de « vulgariser » les lois et la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, de « traduire » un langage juridique vers un langage destiné au plus grand nombre.

Cet ouvrage entend faire connaître les droits de l’enfant et répondre aux questions « quels sont-ils ? À qui et comment s’appliquent-ils ? ».

Nous voulons faire connaître leurs droits aux enfants. En effet, ce livre est le point de départ d’un travail de transmission. En informant les parents, les professeurs, les éducateurs, toute personne intéressée, nous souhaitons inciter ceux-ci à diffuser l’information auprès des enfants, d’autres adultes, etc. Ce travail de transmission est indispensable pour faire respecter ces droits car sur papier ils ne servent à rien mais pour les appliquer, il faut les connaître !

Pour commander cette publication veuillez nous envoyer un email à l’adresse suivante : info chez defensedesenfants.be ou faire votre demande via le formulaire contact.


LA DÉFENSE DES DROITS DE L’ENFANT EN EUROPE (Guide pratique)

Avec la multiplication des textes internationaux relatifs aux droits de l’enfant, il est parfois difficile de s’y retrouver. Quels sont les droits dont un enfant est titulaire ? Comment réagir en cas de violation d’un de ces droits ? Existe-t-il des mécanismes internationaux susceptibles d’être actionnés pour sanctionner de telles violations ?

C’est à ces questions que ce guide tente de répondre. Il s’adresse à toute personne en contact avec des enfants et plus particulièrement aux travailleurs de rue qui sont les témoins directs de ces violations.

La publication comprend différents chapitres :

  • Elle rappelle les normes internationales et régionales applicables dans le domaine des droits de l’enfant ;

  • Elle décrit les principes régissant les droits de l’enfant et rappelle quelques droits dont ils sont détenteurs ;

  • Elle présente les différents mécanismes internationaux existants afin que les droits présentés soient correctement respectés ;

  • Elle explique concrètement comment les travailleurs peuvent actionner ces mécanismes internationaux et porter à la connaissance des instances internationales des faits dont ils sont les témoins.

Pour consulter le guide, veuillez cliquer ici.

Nos actions en matière d’éducation aux droits de l’enfant

La caravane des droits de l’enfant 2015

La première édition de ce voyage c’est déroulé en 2012 et a pris la forme d’un voyage d’étude enrichissant et dynamique, intitulé « La Caravane des droits de l’enfant ». Au cours d’une semaine itinérante, la Caravane s’est arrêtée dans plusieurs villes. Elle a permis de découvrir les institutions interétatiques de l’Union Européenne, du Conseil de l’Europe, et des Nations Unies. Ce voyage a été ponctué par des rencontres exclusives avec d’éminentes personnalités. Encadrés par des ONG, les participants ont pu analyser les liens qui existent et qui pourraient être renforcés entre les différentes institutions et le monde associatif œuvrant dans le domaine des droits de l’enfant. La Caravane des droits de l’enfant a pour objectif de sensibiliser les participants aux droits de l’enfant, de faire découvrir et comprendre la manière dont les droits de l’enfant sont garantis et mis en oeuvre par les mécanismes européens et internationaux et de confronter théorie et pratique, notamment à travers des méthodes pédagogiques variées. Forte de cette première expérience, la Caravane des droits de l’enfant est revenue pour une nouvelle édition en septembre 2015. Toutes les informations sur ce projet sont présentes sur la page consacrée à l’événement.

Formation de sensibilisation aux droits de l’enfant à l’attention des accompagnateurs de bus scolaires du SPW


La sensibilisation et la formation font parties des principaux moyens d’action de DEI-Belgique pour la promotion et la défense des droits de l’enfant en Belgique. Dans ce contexte, l’asbl est actuellement en charge d’une formation en droits de l’enfant destinée à l’ensemble des accompagnateurs scolaires du Service public de Wallonie, soit environ 800 personnes.

L’objectif principal de cette sensibilisation, d’une durée d’une journée, est de promouvoir un meilleur respect des droits de l’enfant dans les différentes situations que les accompagnateurs scolaires peuvent rencontrer dans leur travail quotidien. Il s’agit d’aider ces professionnels, d’une part à mieux comprendre les enjeux des droits de l’enfant, d’autre part à pouvoir réagir et avoir les ressources suffisantes face à des violations des droits de l’enfant dont ils peuvent être témoins dans leur pratique quotidienne. Il est en effet indispensable de transmettre aux acteurs de terrain, en tant qu’accompagnateurs d’enfants, l’importance de leur rôle dans la promotion et la diffusion des droits de l’enfant. Au moyen de différents outils élaborés par l’association (quiz, ateliers, débats, documentation), cette journée de sensibilisation entend ainsi éveiller chez les participants cette notion d’ "agent de changement actif et responsable". Dans cette optique, la journée est construite autour d’une mobilisation active des ressources des participants, dans un esprit d’ouverture, d’interactivité, de dialogue et de respect mutuel.

Il ne s’agit pas de juger ou d’imposer, mais de faire en sorte qu’ils se sentent de vrais acteurs ayant un rôle important à jouer pour édifier une société plus respectueuse des droits de l’enfant.