Une nouvelle étape politique pour la protection de l’enfance ?


Le dispositif français de protection de l’enfance est régulièrement et sévèrement interpellé : on le dit complexe, onéreux, inaccessible à l’usager, inefficace, bureaucratique, arbitraire, insécure, etc. Les politiques sont déroutés par ses méandres ; les professionnels ont le sentiment d’être inutiles ; plus grave, le corps social ne les considère plus la hauteur de leur engagement. En vérité, le dispositif est globalement satisfaisant et déjà en cohérence aux engagements internationaux souscrits par la France. Sur un peu plus d’un bon siècle, il a su s’adapter régulièrement mais il reste perfectible et doit donc évoluer encore et encore. 

Extrait de la Nouvelle Tribune internationale des droits de l’enfant, n°6, juillet 2004, pp. 22-23