Mineurs : l’éducation à l’épreuve de la détention


Entre 1945 et 1978, les éducateurs de l’éducation surveillée, qui ne sont plus sous la tutelle de l’administration pénitentiaire, sont intervenus en milieu carcéral. À la fin des années 1970, les pouvoirs publics décident de mettre un terme à cette présence éducative dans les lieux de détention. En 2002, le retour de la protection judiciaire de la jeunesse dans les établissements pénitentiaires marque l’ambition d’une action d’éducation auprès de tous les mineurs sous protection judiciaire. L’accès à l’enseignement, aux soins, à l’éducation, est un droit qui requiert l’engagement de tous les acteurs intervenant en détention. Perspectives historiques, législatives, judiciaires, statistiques, comparaisons internationales sous le regard de la recherche devraient démontrer les enjeux pour nos institutions de ces prises en charge d’adolescents difficiles.