Les centres de défense socio-légale initiés par DEI


Les centres de défense socio-légale font partie d’un projet pilote coordonné par le Secrétariat International de DEI. 8 centres se sont ouverts depuis 2002 : en Macédoine, en Ouganda, au Sri Lanka, en Colombie, au Ghana, en Albanie, en Bolivie et au Bengladesh. L’accent principal du projet est mis sur la perspective régionale et les besoins des pays hôtes. Les centres souhaitent travailler avec les enfants les plus vulnérables, notamment les enfants exploités, les enfants soldats, les enfants victimes d’abus sexuels et les enfants en conflit avec la loi. Dans tous ces domaines, les centres fournissent une assistance et une représentation légale gratuite ainsi qu’une aide sociale et psychologique aux victimes et à leurs familles.

Extrait de la Nouvelle Tribune Internationale des droits de l’enfant, n°5, mars 2004, pp. 12-16