La participation des enfants et des jeunes dans l’évaluation des politiques publiques : cadre théorique et analyse de cas

La participation des enfants et des jeunes aux décisions qui les concernent est un droit qui leur est garanti par la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE). Ce droit doit pouvoir s’exercer aux différentes étapes du cycle d’une politique, et ce compris son évaluation. Les avantages et les inconvénients de l’approche participative dans l’évaluation des politiques publiques ont déjà été largement décrits dans la littérature. On y oppose traditionnellement l’aspect contraignant de l’évaluation participative aux apports et bénéfices générés tant pour les parties prenantes impliquées dans la démarche que pour l’ensemble de la société. Au vu des missions de l’Observatoire en matière de promotion de la CIDE et d’évaluation de politiques publiques, il nous a semblé important de travailler la question de la participation des enfants et des jeunes dans l’évaluation des politiques publiques en partant d’une analyse de cas concrets afin de cerner les équilibrages retenus par les commanditaires et les prestataires impliqués. Nous avons également souhaité travailler la question plus particulière des stratégies relationnelles mises en oeuvre entre les enfants/jeunes et les adultes dans le cadre de ces évaluations.