L’enfant doit-il être entendu par le juge dans les séparations parentales débattues en justice ?

Face à l’augmentation constante du nombre de divorce, il est nécessaire de prendre en compte l’intérêt supérieur de l’enfant ainsi que les Conventions qui légifèrent le droit de l’enfant. Le document se pose et analyse différentes questions. L’enfant peut-il exprimer librement son opinion ? La parole de l’enfant pourrait-elle en venir à être la principale source de légitimation d’une décision à propos de la situation particulière et unique qui concerne l’enfant au premier chef - décision à propos de laquelle les parents ne peuvent se mettre d’accord ? L’espace judiciaire du débat entre les parents est-il le lieu adéquat pour écouter l’enfant ?