Progrès dans la protection des droits de l’enfant


Depuis ce lundi 14 avril, les enfants de 10 pays du monde peuvent rapporter la violation de leurs droits directement à l’ONU. Le protocole Optionnel à la Convention des Droits de l’Enfant sur la Procédure de Communication est entré en vigueur en Albanie, en Bolivie, au Gabon, en Allemagne, au Monténégro, au Portugal, en Espagne, en Thaïlande, en Slovaquie et au Costa Rica. 

Le protocole Optionnel de la Convention des Droits de l’Enfant sur la procédure de communication (OP3 CRC) est entré en vigueur hier, le 14 avril 2014. Ce Protocole a été ratifié par 10 pays : l’Albanie, la Bolivie, le Gabon, l’Allemagne, le Monténégro, le Portugal, l’Espagne, la Thaïlande, la Slovaquie et le Costa Rica. Les enfants ont maintenant la possibilité d’adresser des plaintes directement aux Nations Unies en cas de violation de leurs droits humains.

Malgré que la Convention des nations Unies sur les droits de l’enfant ait été adoptée il y a 25 ans, des enfants souffrent de violation de leurs droits partout à travers le monde, notamment des abus, l’exploitation, la violence, et même la peine de mort. À partir de maintenant, la Convention des Droits de l’Enfant sera renforcée grâce à ce nouveau système de plaintes, autorisant les enfants à demander justice en tant que personnes de droit. Dans le cas où aucune solution à la violation des droits de l’enfant n’est trouvée au niveau national, les victimes pourront maintenant demander que la justice soit faite au niveau international. Cependant, cela ne sera possible que si le gouvernement de la victime a ratifié le Protocole Optionnel sur la Procédure de Communication, et si toutes les possibilités de justice au niveau national sont épuisées.

Les experts en Droit de l’enfant exhortent dès lors tous les États à ratifier le traité dans les plus brefs délais et de sensibiliser les enfants à leur droit de rapporter des abus qui seraient commis à leur encontre.

Un groupe de discussion pour fêter l’entrée en vigueur de ce OP3 CRC a eu lieu hier au siège de l’ONU à New York, organisée par les Missions Permanentes d’Albanie, de Bolivie, du Costa Rica, de l’Allemagne, du Monténégro, du Portugal, de la Slovaquie, de l’Espagne et de la Thaïlande en collaboration avec la Coalition Internationale du Protocole Optionnel à la Convention des droits de l’Enfant sur la procédure de Communication.

Pour en savoir plus sur ce Protocole Optionnel et sur comment le ratifier dans votre pays, rendez-vous ici : http://ratifyop3crc.org 

Une version simplifiée du protocole Optionnel, à destination des enfants est disponible ici : http://srsg.violenceagainstchildren.org/sites/default/files/cropped_images/RaisingUnderstanding_OCPC.pdf