Pour l’interdiction de l’enfermement de tous les enfants en centre fermé pour étrangers


La place des enfants n’est pas en centre fermé, peu importe la situation administrative de leurs parents. L’intérêt supérieur de l’enfant doit prévaloir sur toute considération relative à la mise en oeuvre d’une politique de migration. Défense des Enfants International Belgique, la Ligue des droits de l’Homme et le Service Droit des Jeunes dénoncent le retour en arrière qui s’opère en la matière et plaide pour l’inscription de l’interdiction de détention des enfants dans la loi.