Communiqué de presse - Nomination de Manfred Nowak pour mener l’Etude mondiale pour les enfants privés de liberté

L’ONG DEI-Belgique s’associe à ses partenaires pour saluer aujourd’hui la nomination de M. Manfred Nowak en tant qu’Expert Indépendant pour mener l’Étude Mondiale sur les Enfants Privés de Liberté. Les discussions relatives à l’Étude Mondiale se sont tenues depuis l’adoption de la Résolution sur les Droits de l’Enfant de l’Assemblée Générale des Nations Unies, résolution qui a explicitement demandé à ce que cette étude voie le jour (A/RES/69/157 para.51.d). L’Étude se présente comme un instrument clé pour enfin connaitre la situation mondiale des enfants privés de liberté et d’initier un réel changement.

M. Nowak, professeur de Droit International et Droits de l’Homme et ancien Rapporteur Spécial des Nations Unies sur la Torture, a démontré de manière constante son engagement pour la défense des enfants privés de liberté. Sa nomination par le Secrétaire Général des Nations Unies est chaleureusement saluée par le Panel des ONG relatif à l’Étude, qui est extrêmement confiant quant à l’aptitude de M. Nowak à mener au mieux cette étude. Le Panel des ONG salue également la création d’un Comité Consultatif dont le but sera de guider l’Étude au travers de l’expérience et l’expertise de ses membres. Il encourage également les États à formaliser leur soutien financier pour la réalisation de l’Étude, et notamment pour soutenir la création d’un Secrétariat dédié à l’Étude au sein du Bureau du Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme basé à Genève.

L’Etude Mondiale sur les Enfants Privés de Liberté sera de vaste portée et abordera la privation de liberté dans ses formes diverses (privation de liberté dans des centres d’immigration, pour des raisons de protections, avec leurs parents, pour des raisons liées à leur santé, etc.). Des données tant quantitatives que qualitatives sur la situation des enfants en détention seront collectées, tout en enregistrant les bonnes pratiques, telles que les mesures non-privatives de liberté et la justice restauratrice, qui bénéficient aussi bien à l’intérêt supérieur des enfants qu’à celui de la société toute entière. L’Étude se basera sur une approche collaborative à travers l’implication de différents acteurs tels que des experts et agences des Nations Unies, les États membres, les organisations de la société civile, des académiques et les enfants eux-mêmes.

Défense des Enfants International et Human Rights Watch coordonnent le Panel des ONG , qui est actuellement constitué d’une centaine d’ONG qui travaillent à travers le monde sur les différentes formes de privation de liberté des enfants. Le Panel, qui a lancé la campagne appelant une telle étude en Mars 2014, agira en tant qu’interlocuteur permanent pour les organisations de la société civile en participant aux activités clés et en fournissant des informations cruciales au bon déroulement de l’Etude. Le Panel s’enthousiasme de sa participation à l’Etude en collaboration avec les nombreux acteurs impliqués.

M. Benoit Van Keirsbilck, Directeur de DEI-Belgique et actuel Président du mouvement international, sera membre du Conseil Consultatif établi pour soutenir M. Manfred Nowak dans ses travaux. Ce Conseil sera composé d’un panel d’experts représentants différentes régions : Ann Skelton (Afrique du Sud), Asma Jahangir (Pakistan), Catalina Devandas (Costa Rica), Dainius Puras (Lituanie), Hina Jilani (Pakistan), Jean Zermatten (Suisse), Juan Mendez (Argentine), malcolm Evans (Royaume-Uni), Pablo Ceriani (Argentine) et Thomas Hammarberg (Suède). La société civile sera représentée à travers trois ONG membres du Panel : Jo Becker (Human Rights Watch), Benoit Van Keirsbilck (DEI-Belgique) et Ben Lewis (International Detention Coalition).

Pour plus d’information sur le Panel des ONG : http://www.childrendeprivedofliberty.info/

Pour contacter le Panel des ONG, y compris les requêtes médiatiques, merci de contacter Benoit Van Keirsbilck : bvankeirsbilck chez defensedesenfants.be.

PDF - 499.7 ko