Le droit de l’enfant à une nationalité

La nationalité est fondamentale puisqu’elle crée le lien formel entre l’individu et l’État, et justifie le fait qu’un État ait des obligations envers ses sujets. Si un individu est apatride, il n’est rattaché à aucun État. Ce statut a de lourdes conséquences pour le bien-être juridique, économique et social de l’apatride. En effet, n’étant ni un national ni un étranger, il est privé de la protection « normale » dont toute personne doit pouvoir normalement bénéficier.

Ce module pédagogique vise à se familiariser avec la notion de nationalité et d’apatridie, mieux comprendre les nombreux défis que pose ce problème à l’heure actuelle notamment sur l’exercice des autres droits fondamentaux et à pouvoir appréhender le problème et y répondre en cas de confrontation.