Structure & Equipe

Le Conseil d’Administration de DEI-Belgique réunit des militants dynamiques, ayant travaillé activement ou bénévolement pour l’association. Il est présidé par Madeleine Genot (avocate) et est composé de personnes ayant des profils et parcours très différents (juristes, criminologues, psychologues, avocats, travailleurs sociaux de rue, gestionnaires, etc) mais avec une expérience significative en droits de l’enfant :

  • Jean-Pierre Bartholomé
  • Marie Charles
  • Aurore Dachy (Secrétaire)
  • Hélène Eggen
  • Jacques Fierens
  • Pierre Genot (Trésorier)
  • Coline Remacle

Pour une biographie détaillée des membres, veuillez cliquer ici.

L’Assemblée Générale est composée des personnes suivantes (juin 2013) :

BARTHOLOME Jean-Pierre, BOLAND Michel, CAPPELAERE Geert, CHARLES Anne-Sophie, CHARLES Marie, DACHY Aurore, DE BOEVE Edwin, DEFAYS Christian, DI FELICE Luisa, DOCKX Véronique, DOULLIEZ Véronique, DRUANT Fabienne, DUPUIS Damien, DUMOULIN Valérie, EGGEN Hélène, FIERENS Jacques, GENOT Madeleine, GENOT Pierre, GOURIVEAU Soizic, GRAZIANI Laurène, HERBECQ Pierre, JASPART Alice, JONCKHEERE Alexia, KELLENS Georges, LEFEVERE Nele, MAQUESTIEAU Marie-Hélène, MOREAU Thierry, NZEYIMANA Jémy, NOIRET Christian, RAVIER Isabelle, REMACLE Coline, RENAULT Gaëlle, RONGE Jean-Luc, SERVAIS Jean-François, TORREKENS Michel, VAN DER MEERSCHEN Benoît, WETTINCK Christian.

Benoit.png
Benoît Van Keirsbilck est le directeur de DEI-Belgique et fut président du Mouvement international de 2013 à 2017. Il a participé à la création de la section belge et en est devenu le Directeur en décembre 2012 après avoir assuré la direction du Service Droit des Jeunes de Bruxelles (SDJ) pendant 25 ans. Il est co-directeur du Centre interdisciplinaire des droits de l’enfant, rédacteur en chef de l’édition belge du Journal du Droit des jeunes, donne de nombreuses formations et conférences et assure de nombreuses expertises en droit de l’enfance au niveau national et international.



Géraldine Mathieu travaille en tant que chargée de projet au sein de DEI Belgique depuis 2014. Docteure en Droit, elle enseigne à l’Université de Namur en Droit de la famille. Elle enseigne le cours de Bioéthique et Droits de l’homme dans le Master en Droits de l’homme ainsi que l’impact des droits de l’enfant dans la famille dans le Certificat Interuniversitaire en Droits de l’Enfant. Géraldine Mathieu est également chercheuse au Centre des Vulnérabilités et Sociétés à l’UNamur ; membre du Centre interdisciplinaire des droits de l’enfant ; membre de comités d’éthique au sein de différents hôpitaux belges ; membre du comité de rédaction du journal trimestriel en Droit de la famille ; membre du CA de La Pommeraie et du Service droits des jeunes de Namur. Ses recherches se concentrent principlament sur la filiation, l’adoption, les droits des enfants, la justice des mineurs, les droits humains et la bioéthique.



Marine Braun est chargée de projet en justice des mineurs au sein de DEI-Belgique. Juriste de formation et avocate en droit pénal au Barreau de Bruxelles jusqu’en 2014, chercheuse et coordinatrice de projet au sein de DEI International et associée au programme d’égalité de genre du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Maroc. Depuis 2010, elle est membre active de DEI International : d’abord en Argentine, puis en Belgique en 2014 où elle a mené une recherche spécifique en tant qu’avocate et chercheuse au sein du projet européen Children’s Rights Behind Bars. Elle coordonne actuellement le projet européen My Lawyer, My Rights au sein de DEI-Belgique.



Aurélie Carré travaille comme gestionnaire de projet au sein de DEI-Belgique. Diplômée en droit européen et droit des finances publiques, elle a débuté sa carrière en qualité d’avocate au Barreau de Paris puis au Barreau de Lille (France), où elle travaillait plus particulièrement en droit public et droit pénal. Elle a ensuite travaillé pendant plus de dix ans au service des institutions européennes à Bruxelles et à Luxembourg, au sein de services financiers et juridiques (Fonds Structurels de la Commission européenne ; projet de construction du nouveau bâtiment du Parlement au Luxembourg pour le Parlement européen ; Comité des Régions). Depuis 2016, Aurélie travaille pour DEI-Belgique où elle a pris sa place tout naturellement en tant que gestionnaire pour le projet My Lawyer, My Rights.



Julianne Laffineur travaille comme chargée de plaidoyer et communication au sein de DEI-Belgique. Diplômée en Sciences politiques (Diplomatie et résolution de conflits), elle a mené pendant deux ans une recherche sur la radicalisation des jeunes et l’usage des médias sociaux (Projet Radimed) au sein du Centre de Recherche Interdisciplinaire sur la Déviance et la Pénalité (CRID&P) de l’UCL. Elle a ensuite participé en tant que partenaire associé à la mise en place du Réseau Contentieux Pénitentiaire , un réseau européen de praticiens et de chercheurs travaillant à la défense des droits des détenus. En 2016, elle a rejoint l’équipe de la Coordination des ONG pour les Droits de l’Enfant (la CODE) pour mener une recherche sur l’état des lieux du placement à l’hôpital de jeunes enfants en FWB. Depuis septembre 2016, elle est en charge de la stratégie de plaidoyer et de communication pour le projet My Lawyer, My Rights au sein de DEI-Belgique.



Laurent Beauthier est chargé de projet au sein de DEI-Belgique. Détenteur d’un Master en traduction (français-anglais-russe) de l’Institut Libre Marie Haps et d’un Master en Coopération Internationale – Politiques du développement - de l’Université Libre de Bruxelles, Laurent a été le coordinateur du l’AISBL « Caravan », réseau européen de cirque social et jeunesse. Il est actuellement chargé du projet de renforcement des capacités de la société civile tunisienne dans les domaines des droits de l’enfant, de la justice juvénile et de la gestion de projet.



Sarah Grandfils travaille en tant qu’experte en justice des mineurs et en droits de l’enfant au sein de DEI Belgique depuis 2014. Diplômée en droit de l’Université Libre de Bruxelles et avocate au barreau de Bruxelles, elle est également spécialisée en droit de l’Homme et en droit international humanitaire. Après avoir travaillé pour différentes ONGs dans le cadre de projets de coopération au développement dans le secteur de la justice, des Droits de l’Homme, de la femme et de l’enfant, elle a rejoint DEI en 2014 dans le cadre du projet Children’s Rights behind Bars en tant que coordinatrice, chercheuse. Elle est l’auteur du Guide pratique : Monitoring des lieux où des enfants sont privés de liberté. Sarah Grandfils est également commissaire de surveillance attachée aux prisons de Forest et Berckendael.



Julien Attuil Kayser est expert en matière justice des mineurs au sein de DEI-Belgique. Diplômé en droits de l’Homme (Master européen en droits humains et démocratisation – Venise), il a travaillé dans plusieurs ONG nationales et internationales ainsi qu’à la Chambre des droits de l’Homme pour la Bosnie-Herzégovine (Sarajevo). Agent du Conseil de l’Europe pendant 13 ans, il a été conseiller du Commissaire aux droits de l’homme puis administrateur au secrétariat du Comité pour la prévention de la torture (CPT). Il a effectué des visites dans plus de 25 pays européens et rédigé des rapports concernant la situation des droits de l’homme constatée. Il a également contribué à la rédaction de plusieurs publications ou rapports généraux notamment en relation avec les droits de l’enfant et la privation de liberté.



Mimona Hanouach est employée administrative et financière au sein de DEI-Belgique. Elle suit une formation à l’Enseignement de Promotion et de Formation Continue (EPFC) à Bruxelles en vue d’obtenir son baccalauréat en comptabilité.