Prochaine formation : Participation du mineur en conflit avec la loi

Défense des Enfants International (DEI) – Belgique, en collaboration avec Jeunesse & Droit, organise régulièrement des formations sur les droits de l’enfant. Ces formations sont particulièrement adaptées aux avocats qui souhaitent avoir une vue d’ensemble de la thématique abordée. A cet égard, celles-ci sont agréées par AVOCATS.BE  : chaque jour de formation donne droit à 6 points juridiques, avec un maximum de 60 points pour celui ou celle qui suivrait plusieurs formations voire la totalité.

Inscriptions ouvertes via ce formulaire en ligne

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Cette formation est l’occasion d’offrir aux participants un aperçu de la situation en Belgique, et plus particulièrement en Communauté française, concernant la justice des mineurs et leur droit à la participation. Il s’agit d’examiner la réglementation en vigueur mais aussi les pratiques existantes de manière à rendre compte des avancées positives mais aussi des lacunes du système belge.
L’objectif de cette formation est de renforcer et d’harmoniser les compétences des professionnels qui sont en contact avec les enfants aux différents stades de la procédure judiciaire (juges, avocats, éducateurs, travailleurs sociaux, policiers, etc.), en matière pénale (protectionnelle) exclusivement, afin que les principes de l’article 12 de la CIDE soient mieux respectés.


CONTENU

Présentation de l’article 12 de la CIDE et des nombreux autres droits reconnus par celle-ci en lien avec le droit à la participation : le droit à la liberté d’expression et celui de rechercher, recevoir et répandre des informations (article13) ; le droit à la liberté de pensée et de religion (article 14) ; le droit à la liberté d’association (article 15) ; le droit d’accéder à l’information (article 17) ; le droit au repos et aux loisirs (article 31) et, enfin, le droit de contester la légalité d’une décision le privant de liberté (article 37).
Voir comment ces droits sont reconnus dans le système belge de justice juvénile, plus particulièrement en Communauté française, de la première interpellation par la police jusqu’à la mise en œuvre de la décision judiciaire. Confronter ces dispositions aux réalités de terrain afin de mesurer le décalage potentiel entre la théorie et la pratique. Identifier les obstacles à la participation des jeunes. Développer des pistes de solution pour améliorer le respect du droit du jeune à la participation.
La formation alternera exposés théoriques et exercices pratiques, via notamment la diffusion de vidéos et la résolution de casus en petits groupes. Des documents de travail (articles de presse, témoignages anonymisés, etc.) seront également utilisés pour susciter le débat.

FORMATRICE : GÉRALDINE MATHIEU

Géraldine Mathieu travaille en tant que chargée de projet au sein de DEI-Belgique depuis 2014. Docteure en Droit, elle enseigne à l’Université de Namur en Droit de la famille. Elle enseigne le cours de Bioéthique et Droits de l’homme dans le Master en Droits de l’homme ainsi que l’impact des droits de l’enfant dans la famille dans le Certificat Interuniversitaire en Droits de l’Enfant. Géraldine Mathieu est également chercheuse au Centre des Vulnérabilités et Sociétés à l’UNamur ; membre du Centre interdisciplinaire des droits de l’enfant ; membre de comités d’éthique au sein de différents hôpitaux belges ; membre du comité de rédaction du journal trimestriel en Droit de la famille ; membre du CA de La Pommeraie et du Service droits des jeunes de Namur. Ses recherches se concentrent principalement sur la filiation, l’adoption, les droits des enfants, la justice des mineurs, les droits humains et la bioéthique.

INFORMATIONS PRATIQUES

Droits d’inscription : 70€/participant
Lieu : rue Godefroid 20, 5000 Namur (Galerie Humanescence)
Inscriptions et facturation : annebillen chez droitsdesjeunes.com
Contenu des formations et achat de syllabi : cecile.mangin chez droitsdesjeunes.com

Inscriptions ouvertes via ce formulaire en ligne