Conférence continentale sur la justice pour enfants en Afrique

Malgré les nombreux progrès réalisés dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’enfant en Afrique, beaucoup de défis restent encore à relever.

En 2017, l’African Child Policy Forum (ACFP) et Defence for Children International (DCI) ont étudié l’évolution de la justice pour mineurs en Afrique. Cette étude fournit un aperçu du statut de l’accès à la justice pour mineurs sur le continent, les développements importants pour la protection des mineurs dans le contexte d’un système judiciaire traditionnel et informel, ainsi que l’accès à la justice par les groupes d’enfants particulièrement vulnérables : les enfants ayant un handicap, privés d’un environnement familial, les enfants migrants ainsi que les enfants faisant partie des communautés considérées comme marginales. Un guide de « bonnes pratiques » pour la promotion de l’accès à la justice pour mineurs a également été publié.

C’est dans ce contexte que l’ACPF et DCI co-organisent la Continental Conference On Child Justice in Africa, l’objectif étant de délibérer sur les développements récents concernant les droits des enfants à l’accès à la justice en Afrique, incluant les enfants privés de liberté dont traite la Global Study on Children Deprived of Liberty des Nations Unies. Cette étude représente une opportunité de plus pour contribuer et répondre au manque de connaissances sur la justice pour mineurs en Afrique. En effet, elle a pour objectif de collecter des données qualitatives et quantitatives sur les enfants privés de liberté, tout en étudiant les bonnes pratiques qui pourraient être à l’origine de politiques plus respectueuses des droits de ces enfants.

Lors de la conférence, qui se tiendra le 8,9 et 10 mai au Centre de Conférences des Nations Unies (UNCC) à Addis Ababa, en Ethiopie, il s’agira également de faciliter le dialogue sur les changements politiques nécessaires pour assurer la protection des droits des enfants dans le contexte de l’accès à une justice formelle/informelle.

Plus d’informations sur kampalaconference.info