Penser et bâtir ensemble une Europe sans exclusion


Le Mouvement International ATD Quart Monde a le plaisir de vous inviter à la 13ème Université populaire Quart Monde européenne intitulée "Penser et bâtir ensemble une Europe sans exclusion" au Parlement européen, le mercredi 5 mars 2014 de 9h à 17h30.

Elle va rassembler, d’une part, des délégués venant de différents pays d’Europe (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grande Bretagne, Italie, Irlande, Luxembourg, Pays Bas, Pologne) - des personnes ayant l’expérience de la pauvreté mais aussi des citoyens solidaires du refus de la misère - et, d’autre part, des représentants des institutions européennes et d’autres acteurs de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

À quelques mois des élections européennes, l’objectif de cette Université populaire Quart Monde européenne sera de permettre un dialogue entre personnes en situation de pauvreté, responsables politiques et autres acteurs des institutions et associations, autour des défis relevés, et des propositions élaborées à partir des réalités vécues par les personnes vivant dans la pauvreté, de leur expérience et de leur connaissance.

L’Université populaire Quart Monde est l’une des actions fondatrices du Mouvement international ATD Quart Monde (Agir Tous pour la Dignité), organisation non gouvernementale de défense des droits de l’homme dont le but est d’éradiquer la misère et l’exclusion en développant des partenariats entre les personnes vivant dans l’extrême pauvreté et d’autres personnes et institutions.

ATD Quart Monde a pour ambition de promouvoir un changement de société, fondé sur la dignité humaine et l’accès aux droits de l’homme pour tous.

Pour accéder au programme, cliquer ici : Programme

Vous pouvez vous enregistrer ici avant le 25 février.

Afin de préparer cette Université populaire, un groupe de travail a rassemblé des personnes ayant l’expérience de la pauvreté, d’autres membres du Mouvement ATD Quart Monde et des personnes travaillant en lien avec les institutions européennes ou dans ces institutions. Dans une démarche de « croisement des savoirs » entre ces trois groupes d’acteurs, le groupe a rédigé un document de travail, qui sert maintenant de base pour la préparation de la rencontre du 5 mars. Voir la vidéo